Publié le : 19 juillet 20195 mins de lecture

L’orgasme est l’aboutissement de l’excitation et du plaisir, un sentiment intense de satisfaction et de bien-être. Il est difficile d’expliquer précisément ce que c’est parce que l’orgasme se manifeste différemment chez les femmes et les hommes. Beaucoup de choses ont été dites, écrites et discutées sur l’orgasme féminin depuis les années 1980 ; cependant, on en sait moins sur l’orgasme masculin. Chez la femme est connue la présence du fameux point G, la zone érogène par excellence, mais y a-t-il un équivalent chez l’homme ? Y a-t-il un point qui, par la stimulation, augmente et intensifie le plaisir du partenaire ? Il semble que oui et son nom est le point L, ainsi nommé par le nom de famille de la sexologue qui a identifié le premier l’endroit : Dr Elisabetta Leslie Leonelli.

Une vie sexuelle épanouissante est le résultat d’une connaissance approfondie non seulement de son propre corps mais aussi de celui de son partenaire. Approfondissons le sujet pour mieux comprendre comment localiser le point L et comment le stimuler pour que le partenaire puisse atteindre le maximum de plaisir. L’identification du point L n’est pas difficile : il est situé entre les testicules et l’anus, dans la zone dite périnéale ; plus précisément, à 4-5 centimètres de la base du pénis, près de la prostate. Une fois localisé, il est nécessaire de comprendre les méthodes à utiliser pour le stimuler.

Il y a trois façons de stimuler le point L, qui peuvent être essayées en même temps : aspiration orale, massage et pénétration anale. Le conseil des sexologues est de toujours parler à votre partenaire, afin de comprendre quelles sont les pratiques qui vous conviennent le mieux.

Pour stimuler le point L pendant les rapports sexuels oraux, il est conseillé de pratiquer une aspiration rythmique du gland, c’est-à-dire de l’extrémité du pénis. De cette façon, l’urètre est stimulé et donc, indirectement, la prostate est également stimulée. La pratique sera encore plus efficace si le sexe oral est accompagné d’une stimulation manuelle. Pour pratiquer le massage de la prostate, la zone où le scrotum est attaché, c’est-à-dire le sac contenant les testicules, est traitée en douceur. Un massage lent, régulier et précis intensifiera la sensation de plaisir ressentie par votre partenaire. En même temps, pendant qu’une main s’occupe du massage, l’autre main peut appliquer une légère pression sur la zone périnéale. Des crèmes spécifiques peuvent également être utilisées pour le massage. Il existe différents types de crèmes sur le marché : veillez à choisir celles qui indiquent la présence d’un pH neutre dans les indications. Les crèmes, en plus de lubrifier la zone, sont conçues pour permettre une plus grande sensation de plaisir. Le massage de la prostate est une pratique ancienne, utilisée depuis des siècles en médecine orientale pour réduire la stérilité et limiter le risque de maladie de la prostate et d’hypertrophie prostatique.

Enfin, il est possible de stimuler le point L également de l’intérieur, à travers l’anus. Lle plaisir sera plus intense si, en même temps que le sexe anal, un massage lent est effectué, comme déjà indiqué ci-dessus. Si le couple n’est pas familier avec la pratique du sexe anal, le conseil à suivre est de commencer à utiliser un jouet sexuel. Le marché des jouets érotiques en ligne est vraiment vaste et le commander sur Internet évitera tout embarras. Le jouet, livré à la maison dans un emballage discret, sera d’une grande aide pour commencer à se familiariser avec des parties du corps jusqu’ici peu connues. Maintenant que le point L a été localisé et que les trois modes de stimulation ont été indiqués, pour atteindre un orgasme particulièrement intense, il vous suffit de tester.

Voilà pour ce qui concerne la théorie, basée sur des données fiables provenant de statistiques, d’entrevues, de témoignages… mais chaque être humain est évidemment unique et même le plaisir est un sentiment subjectif qui se manifeste d’une manière différente. De plus, le plaisir est le résultat de l’interaction entre deux personnes, deux mondes différents, uniques et imprévisibles. Les sexologues se rappellent que la meilleure chose à faire est toujours de parler ouvertement avec votre partenaire et d’expérimenter les nouveautés ensemble. Demandez au partenaire de communiquer explicitement quelles pratiques intensifient son plaisir, sans être inhibé par l’embarras ou la modestie, mais avec une saine complicité et le désir de partager ses émotions. C’est un échange au pair : dites-vous ce que vous aimez et ce que vous aimeriez, osez, fantasmez ! Grâce à un dialogue ouvert, il sera possible de parvenir à une meilleure compréhension non seulement physique mais aussi psychologique. La connaissance aussi dans l’intimité consolide la relation, enrichit la relation du couple, améliore la qualité des moments d’intimité en augmentant l’affinité sexuelle.